Les beaux jours reviennent, les oiseaux font cuicui dans les sapins, le soleil fait risette dans un ciel d'un bleu de piscine municipale, pommiers et cerisiers sont en fleurs, bref ...

C'est le printemps.

IMG_3135

Vous savez ce que ça veut dire ?

On est repartis pour une nouvelle série de jardinage au balcon hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !! (vous êtes contents, hein ? Non ? Tant pis, moi oui. Va falloir vous y faire, chaque année ce sera pareil, et si un jour j'ai un jardin ce sera sans doute même bien pire. Alors estimez-vous heureux que je ne dispose que d'un balcon pour assouvir mes pulsions de jardinière frustrée et hystérique).

J'ai donc commencé par un grand nettoyage (un pincement au coeur en jetant les demoiselles annuelles, mortes pendant l'hiver. Adieu Basilic, adieu Mufliers) (et un peu de colère en jetant les victimes des pucerons (Mélisse et Absinthe, je crie vos noms) et celles qui ont succombé à la bêtise de ma voisine du dessus, qui a jeté de l'eau javellisée par-dessus son balcon ... directement sur le mien ... (RIP Verveines, Thym et Romarin, je vous aimais pourtant depuis deux ans ...)).

Fort heureusement, Sauges, Hibiscus, Jasmin, Aconit, Edelweiss dehors, Dipladénia et Datura dedans ont résisté encore et toujours à l'envahisseur et commencent déjà à offrir de belles promesses vertes (mon Aconit a même fait trois pieds cette année, à partir d'un seul l'année dernière, je crois qu'il s'est donné pour mission secrète de conquérir le monde et ses environs).
Mais comme tout ça est encore un peu maigre pour garnir mon balcon de Sorcière aux Herbes, mon barbichu, ma béquille et moi sommes allés faire un tour à Jardiland (en long en large et en travers. Et bien quand on traîne la patte, c'est GRAND Jardiland ...). Là-bas, j'ai donc acheté quatre nouvelles demoiselles (je commence petit, mais je me connais, je ne m'arrêterai pas là), une Absinthe (à la mémoire de feu la mienne), une Rue (première fois que j'en trouve à Jardiland, je suis très agréablement surprise), une Mélisse (pucerons, entendez-moi bien, celle-ci, vous ne l'aurez pas !) et ... une Sauge Officinale (oui, encore une) (et j'ai envie de m'acheter une dorée aussi). Evidemment, toujours pas d'Armoise ni de Verveine Officinale. Et je préfère attendre un peu pour le Basilic. J'ai failli craquer sur des Narcisses ENORMES mais j'ai résisté. Je ne suis pas fan des fleurs jaunes pourtant, mais les Narcisses, vraiment, j'adore. Regardez ces monstrueuses trompettes canari :

IMG_3131
 Ils sont monstrueux, hein ? J'ai mis ma main pour donner une idée de l'échelle, et vous avez même mon petit tatouage en prime (son grand frère va avoir plus de mal à s'imposer en photo bombing)

 

Hier, j'ai profité du beau temps pour aller rempoter tout ça et réorganiser un peu mes pots. Comme mon balcon est orienté plein sud (top en hiver parce que le soleil chauffe l'intérieur au travers des baies vitrées) certaines de mes plantes avaient eu très chaud l'été dernier (j'étais parfois obligée d'en rentrer certaines les jours de forte chaleur, ou de bricoler des abris de fortune avec ma table et ce qu'il reste de mon parasol, qui a fait une tentative de suicide à l'automne 2012, en se jetant du balcon) (moi je penche pour le meutre, je pense que le Vent l'a bien aidé à sauter). J'ai donc voulu leur bricoler un coin d'ombre frais, où je pourrais planter les plus fragiles (Absinthe, Rue et Aconit, pour l'instant). Au départ je voulais acheter des canisses de bruyère, mais ces trucs-là se vendent par rouleau de 5m (alors que je n'en veux qu'à peine 1m50) et coûtent un pied droit. Donc bon, j'ai choisi de déplacer la treille de mon Jasmin (le Jasmin avec, vu qu'il s'est enroulé autour comme la corde autour du cou d'un pendu) pour l'accoler à la rambarde de mon balcon. 

J'en ai sué comme un âne turc, mais je suis plutôt contente du résultat :

IMG_3155

 

La grande jardinière blanche est encore en jachère, j'hésite à reprendre des Mufliers (bon, j'en veux quelques uns, c'est sûr, mais je voudrais bien les panacher avec autre chose ... Je ne sais pas encore quoi). C'est encore loin d'être fini, mais j'avoue que je suis assez contente du résultat (même si un peu déçue que les pieds de la treille ne passent pas sous la rambarde du balcon ... J'aurais gagné pas mal de place. mais bon, tant pis). La Mélisse est un peu en quarantaine puisque (horreur) j'ai aperçu un puceron sur l'une de ses tiges. Je l'ai défénestré (le puceron, hein, pas la Mélisse), évidemment, et j'ai traité aussitôt la plante (avec du savon de Marseille, puisqu'elle est vouée à la consommation) en prévention (pucerons, si vous m'entendez ... VOUUUUUS NE PASSEREZ ... PAAAAAAAAAAAAAAS).

IMG_3144
 
Une petite vue du coin. Jasmin dans le gros pot gris, Absinthe en haut à gauche, Aconit (et ses tuteurs de baguettes de batterie) en haut à droite, et Rue. Sauge en photo bombing à gauche. Dans le petit pot vert, c'est une primevère renaissante.

 

IMG_3140
 Et Dame Mélisse en quarantaine.

 

J'ai eu beau avoir mal à la gambette tout du long (jardiner avec une béquille n'étant pas des plus pratiques, je l'ai sollicitée un peu, et forcément elle a passé la soirée à me faire la gueule, la bougresse) jardiner me fait toujours autant de bien. J'aime tellement les odeurs de sève et de terre, la douceur du terreau entre mes doigts (pour ça que je ne PEUX PAS jardiner avec des gants), les petites abeilles qui viennent voir ce que je fabrique ... Avoir un jardin me manque beaucoup, mais ce balcon est une bouée de sauvetage.

Herbwitch un jour .. Herbwitch toujours !

(et sur cette citation d'une rare profondeur, je vais aller me faire un thé au jasmin)